Les marques du matériel astronomique amateur

Retour au guide

Avertissement : Ce classement qui attribue à chaque marque d'instruments une réputation n'engage que son auteur. Il a toutefois le mérite d'être désintéressé. Il faut également avoir à l'esprit qu'une même marque peut proposer différentes gammes de produits de qualité inégale, notamment dans la deuxième catégorie. De plus, un instrument d'astronomie n'a d'utilité que s'il a été choisi dans le cadre d'un projet cohérent avec lui-même. Rien ne sert de prendre n'importe quel produit d'une bonne marque s'il ne correspond pas au type d'observation que vous voulez pratiquer, à votre expérience ou à votre site d'observation.

I) Le matériel très haut de gamme, luxe, semi-professionnel

Généralités : Bien que les instruments proposés par ces marques ne soient pas tous destinés aux professionnels du fait de leur taille, leur qualité de fabrication reste proche ou équivalente à celle du matériel professionnel. Ils sauront satisfaire les observatoires universitaires ou les astrophotographes les plus pointus. Inutile de chercher où sont les petits prix, il n'y a pas de secret, ils sont absents de cette catégorie, car ces marques ne sous-traitent pas leur production dans des pays à bas coût. C'est l'excellence technologique des pays développés qui s'exprime ici : Europe, USA, Japon.

Takahashi : Lunettes, télescopes et montures équatoriales classiques, de fabrication japonaise.
Televue : Lunettes, de fabrication américaine.
ASA : Montures en Direct Drive et télescopes orientés photo, de fabrication autrichienne.
Officina Stellare : Lunettes et télescopes, de fabrication italienne.
Planewave : Matériel pour observatoires universitaires, notamment aux Etats-Unis.
Astrodon : Filtres spéciaux pour l'astrophotographie et/ou le recherche, marque américaine.
Orion UK : La marque grand public se lance dans le très haut de gamme, fabriqué non pas en Chine mais sur un nouveau site au Royaume-Uni.
Avalon Instruments : Montures à entrainement par courroie, conçues par un ingénieur italien pour les astrophographes amateurs.
TEC : Lunettes, marque américaine.
Alluna Optics : Télescopes de grand diamètre, fabrication allemande.
Basler : Spécialiste des caméras vidéo à très haute vitesse, pour l'imagerie planétaire. Marque allemande.

II) Le matériel amateur d'assez bonne qualité

Généralités : L'art de la délocalisation en Chine (notamment pour Celestron) a contribué à rendre cette liste relativement longue. En effet, il est difficile aujourd'hui de départager les grandes marques de leurs sous-marques, puisque tous leurs produits sortent des mêmes usines (surtout pour les instruments d'initiation). C'est pourquoi ces marques peuvent être aujourd'hui présentées dans la même catégorie, bien qu'elles jouissent historiquement d'un prestige très inégal. Toutefois, le made in China a nettement progressé depuis ses débuts, il n'est plus automatiquement synonyme de mauvaise qualité. Tout dépend là encore du prix qu'on y met. Les marques de cette catégorie proposent souvent différentes gammes de produits, de l'instrument d'initiation jusqu'aux télescopes pour petits observatoires d'amateurs. D'une gamme à l'autre, une même marque peut être plus ou moins recommandée. Il convient donc de bien se renseigner avant d'acheter. Pour résumer, il ne s'agit pas ici de fabrication haut de gamme, mais d'assemblages suffisamment cohérents pour satisfaire les amateurs normalement exigeants, à des prix relativement abordables. Ce n'est pas forcément une critique, ces marques permettent aux amateurs d'accéder à des diamètres qu'ils ne pourraient généralement pas s'offir dans une qualité de fabrication optimale.

Meade (sauf série LXD75) : La marque américaine propose un large choix d'instruments, de fabrication généralement mexicaine.
Coronado : Matériel de bonne qualité destiné à l'observation solaire. La marque appartient à Meade.
Celestron : La mythique marque californienne propose un large choix d'instruments, de conception américaine mais de fabrication chinoise.
Skywatcher et Orion : Les deux sous-marques de Celestron, autrefois simples sous-traitants (de toute la production), possèdent désormais leur donneur d'ordres. Même usine que Celestron.
ZEN : Lunettes et télescopes, de fabrication italienne.
Antares : Accessoires d'un bon rapport qualité prix, marque canadienne.
Vixen : Lunettes, télescopes et montures, marque japonaise.
Kepler : Cette marque qui occupait une place banale sur le marché fait parler d'elle en proposant des Ritchey-Chrétien à des prix jamais vus.
TAL : La marque héritière du savoir-faire soviétique, peu distribuée en France, fabrication en Sibérie.
Atik : Des caméras pour la photographie du ciel profond, de fabrication portugaise.
Starlight Xpress : Des caméras pour la photographie du ciel profond, de fabrication anglaise.
SBIG : Des caméras pour la photographie du ciel profond, de fabrication américaine.
Imaging Source : Des caméras pour la photographie planétaire, pas forcément les mieux placées niveau prix, de fabrication allemande.
I-Nova : Des caméras pour la photographie, d'un bon rapport qualité prix, de conception française et de fabrication sous-traitée en Chine.
Lumicon : Des filtres spéciaux, de fabrication américaine.
Astronomik : Des filtres spéciaux qui allient innovation, qualité et prix compétitifs, de fabrication allemande.

III) Le matériel amateur médiocre

Généralités : Le terme médiocre est utilisé au sens propre. Il ne s'agit pas d'escroqueries mais de non-qualité, parce que les coûts de production tirés au maximum ne permettent pas de faire mieux... si ce n'est que les Américains sont capables du meilleur comme du pire. Cela reste du vrai matériel d'amateur toutefois, qui peut s'avérer utile par exemple pour débuter, pour se faire la main avant de passer à autre chose, sans consacrer un budget trop important.

Omégon : Lunettes, télescopes et même caméras CCD, qui ne jouissent pas d'une excellente réputation. Fabrication à bas coût.
Bresser : Instruments d'initiation. Fabrication à bas coût.
William Optics : Lunettes fièrement made in USA, qui rivalisent tant bien que mal avec... le made in China.
Meade (série LXD75) : Cette gamme d'instruments mérite sa place au bêtisier des délocalisations, sa conception américaine très mal inspirée étant probablement plus à blâmer que sa fabrication chinoise.

IV) Le non-matériel

Généralités : Bienvenue au pays joyeux des imitations inutilisables, des contrefaçons, des jouets en plastique et des publicités mensongères à mourir de rire. Fuyez cette catégorie, car la seule chose qu'on y fabrique efficacement, c'est des désillusions !

Seben : La marque, qui a largement sévi sur ebay, ne connaît aucune frontière en matière de publicité mensongère pour abuser de l'ignorance des débutants et des parents souhaitant faire un cadeau à leurs enfants. Le pire du made in China.
Eden Astro : Cette marque a notamment fourni les éditions Atlas ! Le pire du made in China... mais à monter soi-même. Pour le prix d'un vrai télescope ?
Tasco : Confondre télescope et jouet en plastique ne peut produire que déception et désillusions.
Toutes les marques disponibles en supermarché ne figurant pas dans les listes ci-dessus sont à ajouter à cette catégorie.